Chasse aux Oeufs

Des centaines d’enfants ont traqué les oeufs

Organisée le jour de Pâques, la chasse aux oeufs de la Société de développement de Boudry a connu un large succès.

Exactement 420 oeufs durs et 130 oeufs métalliques répartis aux quatre coins du Pervou, à Boudry. Il fallait bien cette quantité de butin à dénicher pour répondre à l’enthousiasme des enfants venus en grand nombre participer à la chasse aux oeufs organisée le dimanche de Pâques par la Société de développement de Boudry. Un événement gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans et rendu possible grâce à la complicité de la buvette du Pervou. Et comme Dame Météo avait décidé d’être clémente juste le temps de la manifestation, plusieurs centaines de petits et grands s’en sont donné à coeur joie sur la prairie du Pervou transformée en eldorado ou sur la terrasse de la buvette.

A 15h, les enfants nés en 2009 et 2010 se sont élancés les premiers pour retrouver les 105 oeufs durs et la trentaines d’oeufs métalliques cachés dans les prés.

Trois quarts d’heure plus tard, les tout-petits, nés entre 2011 et 2014, sont partis à la recherche de la même quantité d’oeufs cachés dans un endroit facile d’accès de la prairie. Pour cette catégorie, les parents étaient exceptionnellement tolérés pour donner quelques conseils à leur progéniture.

Dès 16h15, les jeunes nés entre 2006 et 2008 ont joué les détectives dans le terrain riche en cachettes situé sous l’autoroute. Enfin, à 16h45, les plus grands, nés entre 2003 et 2005, ont exploré les pentes de la forêt du Pervou.

Les oeufs, jaunes, rouges ou bleus, étaient cachés dans les endroits les plus divers. Et pas forcément au sol. Il fallait aussi parfois lever les yeux pour les découvrir. Mais les enfants ont fait preuve de beaucoup de savoir-faire: ils ont retrouvé 90% des oeufs cachés. Chaque enfant avait le sourire en découvrant une coquille colorée. Et les rares qui rentraient bredouille avaient droit à un lot de consolation. Dans chaque catégorie, les jeunes qui découvraient un oeuf métallique numéroté le rapportaient au stand des organisateurs. Selon le numéro de l’oeuf, ils décrochaient un lot: des lapins en chocolat pour la plupart. Mais aussi, pour les plus chanceux, une entrée au Funlaser ou à Aquaparc.

Avis aux amateurs: il reste l’espoir de dénicher un des rares oeufs métalliques encore cachés vers le Pervou. S’ils ne donnent plus droit à un bon, ils contiennent toujours des sucreries. Quant aux oeufs durs, inutile de se précipiter, les animaux se sont sans doute régalés depuis. Quoi qu’il en soit, la Société de développement de Boudry donne déjà rendez-vous aux jeunes arpenteurs et à leurs parents à Pâques l’année prochaine pour une nouvelle chasse aux oeufs.