Des enfants en nombre à la chasse aux œufs

La manifestation pascale de la Société de développement de Boudry a attiré petits et grands au bord de l’Areuse

Ils étaient impatients d’arpenter les prairies du Pervou, le dimanche de Pâques. Eux, ce sont les enfants de 3 à 12 ans que la Société de développement de Boudry avait conviés à prendre part à la traditionnelle chasse aux œufs du dimanche pascal. Et comme le temps était sec et que la température était finalement plus agréable qu’escompté, les enfants et leurs parents étaient nombreux à avoir fait le déplacement au bord de l’Areuse.

Les départs,  échelonnés en plusieurs catégories selon l’âge des participants, ont été donnés par Denis Keller, président de la Société de développement de Boudry.  A 15h, les tout-petits, aidés de leurs parents ou de leurs grand-parents, sont partis à la recherche des œufs sur un terrain adapté à leur âge, à proximité de la buvette du Pervou, complice indispensable de cette manifestation gratuite. Un peu plus tard dans l’après-midi, les plus grands, entre 6 et 9 ans, avaient envie de manger le fil qui les retenait sur la ligne de départ, avant d’être lâchés et de parcourir le terrain sous l’autoroute. Enfin, les plus grands, entre 10 et 12 ans, sont allés chercher les œufs dans les pentes de la forêt de Chanelaz. Et là, les parents étaient bien plus rares pour les accompagner dans leur quête !

Quel que soit leur âge, les enfants ont eu à cœur de scruter le sol, de soulever les feuilles, de fouiller les creux des arbres pour découvrir les œufs durs et les œufs en métal disséminés dans le jardin du Pervou. Les parents avisés étaient d’ailleurs venus avec un petit panier. Car la moisson était parfois abondante : « J’en ai déjà six ! » annonçait avec fierté un petit garçon qui venait de découvrir un œuf bleu saphir sous des feuilles mortes, le sourire radieux et les yeux pétillants. D’autres enfants encore en quête d’une bonne moisson avaient le regard plus soucieux. Mais qu’on se rassure, il y avait des œufs pour tout le monde. Plus de 500 œufs durs et colorés avaient été disséminés dans les différentes aires de recherche. En plus de 120 œufs en métal remplis de bonbons et numérotés. Les enfants qui les découvraient les apportaient sous la tente officielle ou ils recevaient des mains de Camille, 8 ans, un lapin en chocolat ou un bon pour une sortie en famille chez Funlaser, à Saint-Blaise, à Aquaparc, au Bouveret ou à Papiliorama, à Chiètres. Et si par malchance un enfant n’avait rien trouvé, il repartait toujours avec le sourire après avoir reçu un petit lot de consolation.

La Société de développement de Boudry se réjouit du succès populaire de sa manifestation du dimanche de Pâques. Elle remercie tous les bénévoles qui ont rendu ce rendez-vous possible. Elle tient aussi à remercier l’entreprise Fasel Echafaudages, qui met chaque année une tente à disposition. Elle donne enfin rendez-vous aux enfants et à leurs parents le dimanche 16 avril 2017 pour la prochaine chasse aux œufs. L.B.